Une femme missionnaire à l’œuvre

par Sandrine

Bonjour Elvira. Peux-tu nous parler de l’œuvre à laquelle tu es appelée ?

Bonjour Sandrine. Il s’agit d’un ministère pastoral. Prendre soin des âmes, enseigner et corriger par l’évangile.  En deuxième lieu, il y a et c’est peut-être que j’aurai dû dire en premier, la louange. Parfois on me demande ce que veut dire conduire la louange. Je profite de ta question pour en donner une explication. En mon sens un conducteur de louange prend en charge la direction des chants dans le culte. On sait qu’il y en a différentes catégories. Il s’agit d’apporter le message de l’évangile à travers les chants, instruire par chaque parole. Ce n’est pas de l’animation pour divertir.

Comment mets-tu en action cet appel, dans l’église ou ailleurs ?

Au sein de l’Eglise, je suis actuellement ouvrière dans la région de la Loire. Avec une organisation chrétienne, j’aide au bon fonctionnement de toutes les activités. On peut noter le suivi pastoral, l’évangélisation, la prédication et parallèlement je donne des cours de chant.  

Quelles sont les difficultés auxquels il t’est arrivé ou il t’arrive encore de faire face ?

Je me suis rendu compte du besoin sur le terrain. Conformément à ce que Jésus pouvait dire dans Luc 10-2 « la moisson est grande mais il y a peu d’ouvrier ». Il y a donc beaucoup à faire et ce n’est pas toujours évident à gérer. Il y a aussi l’aspect financier car servir Dieu demande du temps mais aussi de l’argent et la contribution de tous. Il faut pouvoir investir pour organiser, réaliser, aider et partager la bonne nouvelle. D’un autre côté, je relève aussi que lorsqu’on est une femme ce n’est pas toujours évident de trouver sa place parmi les hommes. Il faut parfois faire face à de la discrimination (rires) mais je prends cela avec sérénité.

 

Quels conseils pourrais-tu apporter à ceux qui nous liront ou qui se sentent un appel similaire ?

La première chose que je peux dire c’est de suivre ce que le Seigneur leur demande. Il est aussi très important de comprendre la volonté de Dieu pour soi afin de pouvoir réellement la suivre. Deuxièmement je les encouragerais à garder l’humilité, à apprendre et à chercher à se former par la parole. Il leur faut prendre garde à la précipitation et à l’autosuffisance. Mon troisième point sera la foi. Il faut servir par la foi et avec foi sans laquelle rien n’est possible.

Vous aimerez aussi

2 commentaires

Jean-Eguens Jean-Baptiste 4 août 2020 - 7:52

Bonjour j’ai écouté un extrait de texte sur facebook et je me suis retrouver ici. J’aime et je reste bénis en Jésus Christ.

Répondre
Sandrine 17 août 2020 - 2:31

Amen! bienvenue et installe toi 🙂

Répondre

Laissez un commentaire