J’ai été une actrice porno mais Dieu a changé ma vie

par Sandrine

Une de ces histoires de personne repentie, comme je les aime . 
Le changement des valeurs est tellement spectaculaire que quelques uns auraient presqu’envie d’en douter ou du moins se dire comment est-ce possible ?

Shelley Lubben a été actrice porno et prostituée
Shelley Lubben est fille de Dieu, elle a évangélisé jusqu’à sa mort en février 2019.

Un témoignage qui nous en dit plus sur notre propre seuil de tolérance et notre degré d’amour envers les âmes en perte.

Et pourtant, dans notre société, nous pouvons malheureusement constater sans grand mal, l’hypersexualisation qui s’opère. La dépravation des mœurs est valorisée. La pornographie est accessible partout , la masturbation est encouragée et même aux plus jeunes enfants tandis que l’on néglige les arguments qui révèlent son impact néfaste. En 2017, une étude sérieuse menée sur un échantillon de jeunes par l’IFOP révélé par Le Figaro, a montré une hausse de la consommation et de la fréquentation des sites pornographiques pour les 13-17 ans.

C’est encore plus tôt encore, à l’âge de 9 ans, que Shelley est abusé par le frère d’une de ses jeunes amies et initiée à la sexualité. A partir de 18 ans, en conflit avec ses parents, elle quitte le domicile familiale et finit par atterrir dans le milieu de la prostitution puis à 24 ans dans celui de la pornographie. Elle se sent seule et abandonnée, ce fut le moyen radical qu’elle trouva pour exister et subvenir à ses besoins. Elle va devenir ainsi dans les années 90, une actrice vedette du cinéma pour adultes.

La célébrité et les caméras devinrent une obsession mais sous le masque elle était effondrée. Shelley raconte comment elle s’était détruite sur les plateaux du X. « Pour moi je savais que c’était comme si jetais entré dans le territoire de Satan, c’est devenu un genre d’esclavage. Ce genre de vie m’épuisait et me dégoûtait. Assommée par la drogue et l’alcool. Je me rendais bien compte que ma vie n’était qu’un lamentable échec; je n’avais aucune estime de moi. »

Elle avait pourtant grandi dans une famille chrétienne, elle avait entendu l’évangile et certains sombres jours elle y repensait, elle disait sentir le réconfort de Dieu, sa voix qui lui demandait de tout arrêter, mais c’était trop difficile de faire machine arrière.

Shelley n’était donc pas prête à abandonner sa vie à Dieu mais elle finit par renoncer à sa vie de star du porno. Un événement se produisit et l’emmena à quitter définitivement et silencieusement le monde du porno en 94. Elle contracta une grave maladie sexuellement transmissible. Elle développa plusieurs troubles émotionnels et psychologiques à la suite. elle vécut cette situation comme une mise en garde. La seconde alarme qu’elle entendit, fut un accident de voiture dont elle sortit indemne. Elle raconte je me disais «  je vais mourir, je suis morte, je vais aller en enfer ».

Au fond du gouffre, elle se trouva une église et décida de se battre contre ses addictions. Sa vie prit une nouvelle direction. «Oui, j’ai dû passer à travers des années de cheminement, et recommencer à partir de rien; j’avais le choix de croire en Jésus ou de rester où j’en étais. »

Tout ce qu’elle voulait dit-elle c’était de devenir pour une fois une femme « normale ». Son histoire était lourde à porter, mais la bible lui apprenait à se pardonner; à se repentir, à pardonner aux autres. Dieu le père qui nous accueille comme ses enfants. Shelley l’explique dans un témoignage publique. Elle s’est longtemps battu pour trouver le chemin  : « J’ai prié Dieu et j’ai promis que s’il me sortait de ma situation , je le servirai toute ma vie et il m’a guidé …».

Elle se fera baptiser et prendra des cours bibliques. ll lui faudra une dizaine d’années pour réussir à trouver sa voie avec Dieu. A partir de 2005, à l’âge de la quarantaine, Shelley débutera des actions de sensibilisation sur internet.

Elle créera alors la fondation Pink Cross (Croix Rose) pour dénoncer activement et publiquement l’industrie de la pornographie et pour informer sur la détresse qui y règne ( les suicides, les maladies, les souffrances morales et physiques, les conditions sordides de tournages, les menaces et les intimidations etc.).

Comme un acte de rachat, elle militera pour dévoiler les dessous méconnus du divertissement pour adulte. Elle lancera plusieurs campagne d’évangélisation à destination des personnes dépendantes au sexe, aux drogues et à l’alcool en offrant aussi un accompagnement spirituel et matériel. Shelley passera le reste de sa vie à alerter sur les dangers du monde de la pornographie et de la prostitution.

Vous aimerez aussi

2 commentaires

Edwige 1 septembre 2020 - 9:21

Amen! Bonjour Sandrine , il est super beau ton blog

Répondre
Sandrine
Sandrine 1 septembre 2020 - 9:31

bonjour Edwige , 🙂 merci pour ton commentaire !

Répondre

Laissez un commentaire