Il faut que je pardonne

par Sandrine

Vous est-il déjà arrivé de pardonner à quelqu’un ? oui ? Combien de fois, 2, 3, 5 peut-être 7 fois comme l’aurait pensé Pierre ou avez-vous déjà atteint les 70 fois 7 fois qu’il faudrait pardonner – et je pense plus dur à la même personne ? (Mathieu 18 v 22)

C’est à dire que si l’on vous marche sur le pied: vous pardonnerez. On vous plante un couteau dans le dos: vous pardonnerez. Une gifle, que feriez-vous ?! : Vous pardonnerez. Grrr

Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais je me rends compte de l’immense difficulté pour nous en tant qu’être humain fait de chair et d’os, et dans le même temps, je me rends compte de l’immense miséricorde divine et infinie de Dieu.

Le pardon au vu de ce que j’ai pu expérimenter ne se donne pas si facilement; parfois, supporter une trahison, une blessure, traverser un pont d’humiliation et trouver la force de pardonner relève du parcours du combattant. Ah oui! Parce que personne n’aimerait se sentir maltraité. La rancœur suivra logiquement comme dans un dernier effort de protéger ce qui nous reste d’estime.

Ainsi ressentir au fond de nous, une douleur, une tristesse lorsqu’on a été durement blessé, est un état bien humain et normal puisqu’il est question de souffrance; mais combien de temps devraient durer les jours de lamentations ? oh
S’ il faut du temps pour soigner le cœur, pour lui redonner la tranquillité (à ce cœur) vous devez décider de sortir de toutes ces émotions contraires.
Toutefois, plus important encore, Dieu vous le réclame (ce pardon), il aimerait lui même librement vous apporter son aide.

Profitez de sa Grâce par le principe de réciprocité :

« Si vous pardonnez aux hommes leurs offenses, votre père céleste vous pardonnera aussi; mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père ne vous pardonnera pas non plus vos offenses. »

Mathieu 6 v 15-16

Voila qui est on ne peut plus explicite. En d’autres termes, à la mesure dont vous mesurez les autres, vous même serez mesuré.

Libérez-vous alors du joug

Il n’y a pas mieux pour causer des tourments que le ressentiment et l’apitoiement. Si vous êtes persuadé que votre amertume – fut-elle légitime – vous fera du bien et que toute votre vie, garder une émotion négative vous aidera à aller mieux…

Vous savez, je sais affirmer que ce n’est pas vrai, bien au contraire. Et très souvent, quand vous verrez le sujet que vous jugez « coupable» s’épanouir de son coté sans faire cas de votre blessure, vos ressentiments vont virer au pire. C’est comme ça qu’une tristesse peut devenir de la jalousie ou la jalousie devenir de la haine, la haine se transformer en colère jusqu’au désir de vengeance et de rendre le mal.

C’est pourquoi je vous en prie, obéissez à la parole de Jésus. Fortifiez-vous et dites ‘il faut que je pardonne’.


Pour dépasser ce que l’on a autrefois détesté
Aimer est une réelle force incommensurable,
Ressasser le passé ne servira qu’à s’affliger
D’avantage face à ce qui vous aura blessé,
Obstinément lié à la paix et la tranquillité
N’abandonnez pas votre cœur dans l’haïssable.

Vous aimerez aussi

1 commentaire

J-Claude 21 octobre 2020 - 8:24

Merci, Sandrine… C’est nécessaire tout au long de la vie ; et à certains moments plus qu’à d’autres !

Répondre

Laissez un commentaire