5 Mauvaises raisons d’aller à l’église

par Sandrine

1. Car en réalité vous n’avez rien trouvé d’autre à faire

Et ce n’est pas faute d’avoir essayé. Après avoir tenté de négocier un resto avec Dubois ou une séance ciné avec Dupont, vous vous dites : ça ne me coûte rien et ça m’évitera de m’ennuyer, alors pourquoi pas !

Pardonnez-moi mais on ne se rend pas à une activité d’église par dépit, pour passer le temps, un peu comme si l’église était une roue d’activité de secours, que ce soit le dimanche ou un autre jour.

Le psaume 122 est quasiment un hymne à la maison de l’Eternel. David dit que s’y rendre le met dans la joie. Cela sous-entend qu’il a conscience de la valeur de l’endroit où il va; il sait qui est le Dieu qu’il va adorer. Faites-en de même, commencez le culte chez vous. Habituez-vous à y aller avec responsabilité et disposition de cœur.

2. Par familiarité, par affinité, par sentimentalisme

L’église communauté est semblable à une famille c’est vrai, des frères et sœurs unis en Christ. Mais vous ne pouvez pas seulement y venir et continuer d’y demeurer à la manière d’un suiveur, comme quelqu’un qui ne s’intéresse à rien d’autre qu’à la convivialité, l’amour ressenti pour l’autre etc. Cette façon de fréquenter l’église est alarmante. Qu’adviendra t-il si un jour un désaccord naîssait?

Certes des témoignages ont montré que quelques uns se sont converti en suivant un être aimé, un ami, une connaissance; c’est le cas par exemple du pasteur Mohamed Sanogo du centre de prière Vase d’honneur (Côte d’ivoire). Il explique qu’il s’est retrouvé à l’église d’abord parce qu’il était amoureux d’une de ses amies puis les choses ont évoluées certainement. Voyez-vous? si vous êtes dans ce schéma, il y a un temps pour tout, un temps pour connaître et rencontrer personnellement Dieu.

3. Car vous ne kiffez que l’ambiance et les réjouissances

Là aussi c’est une autre affaire. Il n’y a pas de mal à profiter du bien être dans un endroit surtout quand on y glorifie Dieu. Se réjouir de l’ambiance n’est pas une mauvaise chose, mais je préfère préciser quand même que si vous ne valorisez que cela, il y a un problème. L’église ce n’est pas une discothèque ni un club de divertissement.

Par exemple, en écoutant attentivement une prédication ne subissez-vous pas l’appel d’une somnolence persistante ? Les échanges sur la parole ne vous ennuieraient-ils pas par hasard ? et la prière? Attention ! Ne vous risquez pas à bâtir des habitudes superficielles en négligeant des aspects importants à la croissance chrétienne.

4. Par l’unique volonté de voir se réaliser un désir à tout prix

En effet, rien n’est impossible à Dieu, Luc 1-37. C’est la parole qui le dit. Il n’y a aucun mal à chercher le secours en Jésus, mais ne vous y trompez pas.

Dieu agit encore aujourd’hui sauf que le plan qui consiste à fréquenter l’église pour seulement posséder quelque chose de façon égoïste, je l’appelle une stratégie. Vous réclamez un miracle en échange de votre activité religieuse… Tout ça manque un peu de sincérité vous ne trouvez pas?

C’est Dieu qui donnera en réalité mais par dessus tout, il peut aussi lire nos motivations.

5. Car votre hobbie préféré c’est la visite mystère

Vous aimez bien vous déplacer à la manière d’un client mystère, d’église en église. On ne compte plus les critiques que vous avez déjà établis concernant les assemblées que vous avez visité. Parfois vous y restez un moment, on croirait même que c’est la bonne et puis non.

Vous prenez toujours soin de noter les dysfonctionnements selon votre conception des choses; oui parce qu’autrement l’analyse ne marcherait pas. Ici, ils ne sont pas de Dieu , la tête du pasteur ne vous revient pas. Là-bas, l’équipe de louange n’est pas assez compétente etc.

En réalité ne cherchez-vous pas à éviter toutes formes d’engagement durable ? inconsciemment ou non… Puisque ça ne peut pas continuer indéfiniment. Priez que Dieu vous donne une direction.

Vous aimerez aussi

Laissez un commentaire